ADEL – Aide à la décision en ligne

05 | Programmes spécifiques

Soutien financier aux mineures enceintes

Le programme Soutien financier aux mineures enceintes (SFME) est un programme spécifique créé en vertu de la Loi sur l'aide aux personnes et aux familles. Il est en vigueur depuis le 1er avril 2007.

En vertu de cette loi, le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale peut offrir des mesures, des programmes et des services d'aide à l'emploi de même que d'aide et d'accompagnement social à une personne mineure enceinte admise au présent programme.

Ce programme vise à :

  • Accorder une aide financière temporaire aux mineures enceintes en situation de dénuement à partir de la 20e semaine de grossesse jusqu'à la naissance de l'enfant;
  • Assurer une aide financière qui accompagne d'autres formes de soutien et d'encadrement du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Le programme SFME est mis en oeuvre en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin d'assurer une aide financière aux participantes du Programme soutien aux jeunes parents offert par le MSSS.

Soutien aux jeunes parents

Le Programme soutien aux jeunes parents est l'un des volets des « Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance à l'intention des familles vivant en contexte de vulnérabilité » mis en place par le MSSS. Le Programme soutien aux jeunes parents vise notamment à :

  • Donner le soutien nécessaire aux jeunes familles afin de favoriser le développement optimal des enfants et améliorer leurs conditions de vie;
  • Prévenir et réduire les difficultés d'adaptation sociale et les retards de développement des enfants;
  • Diminuer la transmission intergénérationnelle des problèmes de santé et des problèmes sociaux, dont l'abus, la négligence et la violence envers les enfants;
  • Favoriser l'adoption de comportements sexuels sécuritaires et planifier les naissances.

Le Programme soutien aux jeunes parents est offert dès la 12e semaine de grossesse et se poursuit de façon continue et intensive jusqu'à ce que l'enfant ait atteint l'âge de 5 ans. Il se traduit, entre autres, par des visites à domicile effectuées par une intervenante ou un intervenant du MSSS. Des initiatives issues de la concertation de l'ensemble des ressources de la communauté permettent également de soutenir de façon efficace les jeunes parents et leur enfant.